Archive

Archive for juillet 2010

Eblouissement

juillet 23, 2010 2 commentaires

En conséquence d’une tradition qui se veut curieuse, et qui félicite l’appartenance à un autre pays, je me devais de trouver mon origine. Je participais à ce déreglement mental qui veut que je demandais à chaque « personne d’origine étrangère » pour ensuite ajouter un compliment sur le pays. En tout cas c’est comme ca que ca fonctionnait autour de moi.

Pour aider à l’intégration, pour montrer que l’on ne rejete pas l’autre? je ne sais pas trop. Dans les pays anglo-saxons c’est différent, on s’en fou d’ou l’on vient.

Alors moi je voulais aussi être bien vu… je cherchais mon pays d’origine. En fait comme la plupart des arabes, j’étais français de seconde génération. Une partie de mes grand-parents parlant le flammands et venant de Belgique.

J’étais content de dire cela, mais au fond j’étais français ! ils avaient décider de nous apprendre le français, et meme si mon père comprend le flammand, il n’y a pas eu de transmission.On a reçus des prénoms « français’ aussi. Ce sont mes origines, mais je ne les valorise pas. Nous sommes assimilés français.  C’est différent pour les arabes qui sont venu en France. Peut-etre leur a-t-on toujours foutu sur la gueule qu’ils étaient différents, ou bien étaint-ce eux qui étaient  trop différent, inassimilables, qui n’ont jamais fait l’effort?étaient-ils trop nombreux pour être assimilés? Le résultat est le même , le diagnostic est le problème d’intégration.

Voici la vidéo qui a alimenté ma réflexion sur cette crise d’idendité. Qui prouve que je me ressent a présent français de souche après 2 générations, car ma famille a fait souche en France, et qu’ils ont fait l’effort culturelle et linguistique de s’assimiler. Ce sont des jeunes militants de SOS-racisme.

http://www.fdesouche.com/54954-54954

Et donc en conséquence immédiate, se revendiquer français, montrer son amour au pays est d’une part difficile  parceque personne n’est vraiment français ( on nous rabache toujours 50% ont un grand père étrangers… oui et donc?), mais en plus on a d’autres origines, qui elles sont plus valorisables.

Alors depuis que je suis petit j’ai vu des giovanni et des miguel agitaient le drapeaux de l’italie et de l’espagne ( voire portugais), meme si ils y sont allé que 2 fois pendant l’été. Bon j’ai jamais vu de drapeau polonais et belge parceque c’est un peu moins flatteur peut-etre.. pourtant il y’en avait autour de moi.

Mais surtout il y a les drapeaux turcs, algériens et marocains.  Ces pays ne sont pas des terres chrétiennes ou anciennement , elle sont musulmanes, et voila pourquoi c’est déjà plus problèmatique.

Les musulmans et l’Europe:

Je ne suis pas un professionnel de l’Histoire, mais ils semblent que le taux d’assimiliation des musulmans est beaucoup plus faible que celui des chretiens en France.

C’est peut etre bête de lire cela avec une grille de lecture religieuse, mais rappelons certains faits:

-Les pays d’ex-yougoslavie et en générale l’Europe du Sud-Est ( + Grèce) et la Turquie , l’Espagne , l’Italie et les pays du maghreb ont presque tous une défintion de leur nation très liée à la religion.
Ainsi sur les drapeaux de l’Algérie, du Maroc de la turquie nous avons des symboles et des couleurs rappelant l’islam( le rouge, le vert, l’étoile et le croissant). En grèce il y a la croix Chrétienne.
Comme si dans les zones d’interface entre l’occident – chrétien – et le monde musulman, appartenir à un pays signifie appartenir à une religion. De plus les relations entre ces deux mondes ne s’est jamais bien passé.

On se rappelle par exemple de la reconquista espagnole. De la reconduite en Turquie des musulmans ( et non des turcs!) vivant en en Crête en échange d’orthodoxes vivants en Turquie. Comme si d’un côté il y avait les musulmans et de l’autre les chrétiens( ce n’était pas ethnique).  ( ceci date d’il y a environ un siècle).

Ce n’est d’ailleurs pas la seule trace de l’empire ottoman en Europe. Rappelons nous de la minorité musulmane vivant dans l’actuelle Bosnie. Alors que la confédération yougoslave reconnaissait chaque ethnies ( serbe, croate , slovène etc…) sur les papiers d’idendité, c’était Musulman pour les musulmans ( qui étaient reconnu comme nationalité). La triste histoire des balkans nous rappelent aussi que lorsqu’il y a plusieurs religion au meme endroit, ca finit en guerre, déportation ou extermination.

Biensur, les pays les plus racistes sont ceux à cette interface. L’italie en particulier est reconnu pour son racisme. On s’est toujours méfié des arabes depuis que les Barbarèsques du Maghreb venaient kidnapper des « blancs » dans le sud de l’Italie pour en faire des esclaves dans le monde arabe (ce qui a motivé la colonisation de l’Algérie pour arrêter cela). Les cretois que j’ai pu rencontré sont également très racistes, et se revendiquent comme « ultra orthodoxe » comme si ils voulaient renforcer leur différence avec l’autre.

Je réalise donc que l’histoire des échanges du monde musulman avec l’Europe n’est pas parfaite ( je ne me suis pas plus penché sur l’Espagne, tout le monde connait.).

Je dois dire que moi aussi, je me rapproche de l’église catholique qui fait parti de mes traditions familiale, en réponse peut etre à un islam visible en France. Comme les grecs, je réponds à la preuve de différence, par une supplémentaire.

Et la France dans tout ca?

La France deteste mélanger plusieurs religions . L’histoire de France est ponctué de guerre de religions. Ainsi après la Reforme au XVIeme siècle , quand 10% de la population était protestante, la guerre civile explosa. Succédant à l’Edit de Nantes qui donna un peu d’air au protestant en 1598 ,  sa révocation en 1685 rend le protestantisme interdit en France.

Un siècle plus tard, c’est le catholicisme qui est sévèrement attaqué par la Révolution. En 1793 c’est contre l’armée chrétienne que les républicains se battent en  vendée. Cette terreur qui prend parfois l’allure de chasse aux pretres aboutit finalement un siècle apres avec la séparation totale de l’Eglise et de l’état. L’influence du communisme est forte et la France est totalement laïcisée.

Dans les années 50-60 , on accepte en France des immigrés musulmans pour soutenir la croissance du pays. A l’origine personne n’avait à l’esprit que ces gens s’implanteraient en France. Il s’agissait de gagner de l’argent pour retourner dans son pays. La défense des droits de l’homme, la honte de l’homme blanc qui croit exploiter le tier monde, veut améliorer la condition de ces travailleurs ( droit de vivre avec sa famille), et en 1976 sous Giscard D’estaing une loi sur le regroupement familiale.

Ma question est simple. Pourquoi , à ce moment là, ne nous sommes pas demandé, au vue de l’histoire de l’Europe avec le monde musulman, ce que signifait accueilir des familles musulmanes. Dans quelle proportion est-ce possible? comment éviter une ghetoissation de cette population, comme en bosnie?

Je pense que cette question n’a jamais été abordé pour une question simple. La Droite au pouvoir a de bonnes raisons d’entretenir une forte immigration ( salaire maintenu bas, entraine la croissance car plus de consommateurs et de demande dans l’immobilier etc…), la Gauche également ( surtout pour ne pas interdire l’immigration , qui est à l’opposé selone elle de l’humanisme, droit de l’homme blabla…).

Alors une solution a tout de même était trouvé. Il s’agissait de permettre l’implantation dans de bonne condition à cette population, d’éviter les purges racistes ( naturelle, l’homme rejete la différence à la base).

Pour cela il fallait enfermer la pensée raciste, ainsi en 1972 la loi contre le racisme l’incitation à la haine raciale voit le jour. On tente également de casser le nationalisme, probablement par le souvenir de l’Allemagne nazi.

L’Extreme droite pouvait être qualifié de fasciste , et le RPR de l’époque ( vu les citations de Chirac notamment) faisait pire que le FN de maintenant (  voir Chirac et l’odeur des noirs).

On peut donc dire les aspirations naturelles d’un peuple à maintenir son uniformité à travers le fascisme a été complétement interdite et en France aucun parti digne de ce nom ne prend maintenant cette voie. Les idées plus  « lights » sont encore tolérés, mais elles sont marginalisé puisque la bien pensance, la peur de passer pour un raciste, les laisse uniquement au FN, qui est diabolisé, après avoir fait des dérapage.

Le peuple se gèrent lui meme. Beaucoup partage les idées du FN, mais ils s’empechent, ils préfèrent croire la soupe multiculturelle, le vivre ensemble … toute sorte d’artifice pour permettre la vie possible de ces nouveaux arrivant, en espérant que le temps fera le reste. Mais il n’a jamais aidé comme on a pu le voir en bosnie ou en grèce, meme en Espagne.

La vrai question est quand? quand cela va-t-il exploser? être musulmans c’est ne pas manger pareil ( halal, pas de porc, pas d’alcool), c’est être attaché à son pays d’origine parfois, c’est renier la culture française ( égalité de la femme et donc non musulmane = pute car pas de voile etc…).
La liste des différence est très longue, et surement elle n’a jamais été aussi longue ( je pense qu’en bosnie et en Crête notamment les 2 communautés n’étaient pas si éloigné l’une de l’autre qu’elles peuvent l’etre ici). [sans compter que beaucoup de musulmans « nouveau » ces dernieres années sont noirs, ce qui n’arrange pas les choses aux niveaux  des différences).

Pour l’instant le travail fonctionne bien. Mais jusque quand? on est très conciliant avec l’Islam en France, encore pour rassurer : inauguration de mosquée, don de terre communale pour construction de mosquée etc… ce qui aurait été impossible avec l’Eglise. En voulant rassurer cette communauté, on renforce encore les différences : Comment parler d’Islam de France quand la langue de preche est l’arabe car l’imam vient du Maroc et d’Algérie, et que la Mosquée reprend l’architecture des mosquées arabes au lieu de s’habituer au style occidentale?

Et surtout pourquoi accepter encore le moindre arabe, puisque tout le monde s’accorde a dire que leur intégration  est difficile, qu’il y a beaucoup d’arabes aux chomages du aux discrimination ( ethnique, sociale, et meme territoriale), et qu’il y a du chomage? Toute les conditions sont réunis pour arreter le regroupement familiale et geler les permis de séjour et régularisation. mais non, on rajoute 200 000 problèmes chaque années , tout en cassant le thermometre en empechant les gens de parler , on recule l’échéance, pour être sur que quand ca va craquer, ca sera pas pour rire?

Publicités
Catégories :Uncategorized